Accès directs


Développement durable

L'eau

La qualité de l'eau

Afin de s’assurer de la bonne gestion de la distribution de l’eau de consommation, la DDASS (Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales) et le service Hygiène-Santé du Grand Poitiers ont en charge le contrôle sanitaire portant sur les captages, les installations de production et de distribution pour le respect des normes de qualité.

Qualité de l'eau : résultats d'analyse

Résultats des analyses du contrôle sanitaire des eaux destinées à la consommation humaine

Economiser l'eau

L'eau est un bien précieux qu'il convient d'économiser, ainsi chacun a sa part de responsabilité : un moyen efficace pour économiser l'eau est de modifier ses habitudes.

Dans la salle de bains

  • Je prends une douche plutôt qu’un bain : je consomme ainsi entre 25 et 100 litres d’eau au lieu de 250 litres environ.
  • Je coupe l’eau quand je me brosse les dents, me lave les mains ou me rase : je réduis ainsi ma consommation d’eau de moitié.
  • J’installe une chasse d’eau à double commande dans mes toilettes ou je place une bouteille pleine de sable ou une brique dans le réservoir : je réduis de 1 à 2 litres le remplissage de la cuvette.

Dans la cuisine

  • Je ne fais fonctionner mon lave-vaisselle ou mon lave-linge que lorsque la machine est remplie ou j’utilise la touche "demi-charge” : j’économise environ 30 % du volume d’eau.

Au jardin

  •  Je récupère l’eau de pluie dans une cuve ou tout autre moyen pour arroser mes fleurs.
  • Je n’arrose pas ma pelouse, qui reverdira toute seule au retour des pluies.
  • Je recouvre le sol au pied des plantes d’une couche d’herbe coupée ou de copeaux de bois pour absorber l’eau et conserver l’humidité.
  • J’arrose mon jardin le soir quand l’évaporation est moins forte.

Tout ceci permet une économie de 50 % en moyenne pour la même efficacité.

Et aussi

  •  J’équipe ma robinetterie de systèmes permettant de limiter ma consommation, comme par exemple des réducteurs de débit, des aérateurs, des mitigeurs ou des douchettes à faible débit.
  • Je répare les éventuelles fuites d’eau (une lecture attentive de la facture d’eau permet souvent de les détecter) :
    • un robinet qui fuit goutte à goutte, c’est une perte de 35 000 litres par an ;
    • un mince filet d’eau, c’est 140 000 litres par an ;
    • un filet d’eau, c’est 550 000 litres par an ;
    • une fuite sur une chasse d’eau, c’est 130 000 litres par an.
  • Je lave ma voiture avec un seau d’eau et du savon et n’utilise mon tuyau d’arrosage que pour faire un rapide rinçage. Et je lave ma voiture moins souvent.

Image associée à l'article

La gestion des déchets

A Montamisé

Depuis 1996, Grand Poitiers gère la collecte des déchets ménagers et assure le tri sélectif des déchets. Depuis, ce geste est entré dans le quotidien et chacun contribue à une bonne gestion des déchets.

  • Ordures Ménagères

A Montamisé, la collecte des ordures ménagères s’effectue les samedis matins.

  • Tri sélectif
    • Tri sélectif du verre par apport volontaire : des bornes à verre sont mises à votre disposition dans tous les villages de Montamisé.
    • Tri sélectif des autres emballages (papiers, cartons, plastiques, etc.) : des caissettes jaunes et bleues sont mises à votre disposition pour effectuer le tri, à retirer à la Mairie de Montamisé.
      Le ramassage des caissettes s’effectue tous les mercredis matins.
    • Autres collectes : vous pouvez déposer vos piles et vos cartouches d'encres usagées à l'accueil de la mairie.Nous récupérons aussi d'un collecteur pour les téléphones portables que vous n'utilisez plus. ; la collecte se fait au profit de la Ligue contre le cancer.

Le guide pratique des déchetteries de Grand Poitiers

  • Le compostage

Le compostage individuel est une excellente manière de limiter la production de déchets organiques et d’éviter ainsi leur incinération ou leur mise en décharge. Les déchets organiques représentent près de 50% du poids ou le tiers en volume de notre poubelle ménagère.
Le compostage vise à mettre en œuvre un processus semblable à celui de la nature qui décompose les matières organiques mortes pour mieux s’y régénérer. C’est accélérer la transformation des branches de haies taillées, des tontes de pelouses, des feuilles mortes, des déchets biodégradables… en un amendement organique et minéral du sol qu’on appelle le compost.

Le guide du compostage

Afin de favoriser le compostage individuel, Montamisé et Grand Poitiers offrent une subvention de 15 € : téléchargez la demande de subvention.

"Réduisons nos déchets, ça déborde..."

Dans le cadre du programme de Prévention des Déchets de Grand Poitiers, Montamisé s'est engagée fin 2009 dans l’un des premiers programmes de réduction des déchets (2010 à 2015) avec l'ADEME (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) qui prévoit de réduire d’au moins 7 % la production de déchets sur le territoire, conformément aux objectifs du Grenelle de l’Environnement.

10 gestes "simples" pour réduire sa production quotidienne de déchets

  • j’utilise les sacs réutilisables ou les cabas = moins 4 g/jour
  • j’appose l’autocollant «Stop-pub » =moins 38 g/jour
  • j’évite les produits jetables à usage unique =moins 20 g/jour
  • j’achète des produits « pauvres en emballages» = moins 82 g/jour
  • je limite la consommation de papier = moins 7 g/jour
  • je composte à domicile mes résidus de cuisine et de jardin = moins 245 g/jour
  • je lutte contre le gaspillage alimentaire = moins 76 g/jour
  • je prolonge la durée de vie des biens d’équipement = moins 3 g/jour
  • je favorise le remploi les vêtements usagés = moins 7 g/jour
  • j’évite les produits contenant des substances dangereuses = moins de pollution

TOTAL = moins 482 g/jour
Ce qui correspond à une diminution de 176 kg/an par personne

           

566d75a3f84a9b078202ae97b613e148

Image associée à l'article

L'éclairage public

Depuis plusieurs années, pionnière dans ce domaine, Montamisé a engagé une politique de réduction des dépenses énergétiques liée à l’éclairage public.

Remplacement des ampoules

Pour diminuer la consommation d’énergie et la pollution vers le ciel, la commune a voté pour le remplacement des lanternes autour de la mairie. Chaque mât équipé de 2 à 3 ampoules sera remplacé par une lanterne équipée d’une seule ampoule sodium.
Les ampoules à vapeur de mercure seront progressiviement remplacées par des lampes basse consommation.

Limitation du temps d'éclairage

Il a été également décidé de limiter le temps d’éclairage dans les villages et le centre-bourg.
Depuis mars 2009, l’éclairage s’arrête à 23h00 et débute à 6h30 toute la semaine y compris le week-end.

Illuminations de Noël

Enfin, toutes les guirlandes sont désormais en LED. Le temps d'éclairage des décorations a été réduit à  un mois. La Commune met en place des arbres de Noël à décorer par les habitants.

Au-delà de l’aspect environnemental, cet investissement a permis de maitriser les dépenses de la commune (économie estimée sur la consommation de 3000 € par an pour un investissement de 1500 € la première année seulement, sans déduction des subventions).

Les projets en cours de réflexions

  • Mise en place de dispositifs de régulation sur les bâtiments communaux recevant du public en soirée : mairie, salle des associations, halle des sports, salle des fêtes, écoles…
  • Communication vers les entreprises et le grand public pour que la réduction de l’impact de l’éclairage sur l’environnement soit l’affaire de tous.
  • Réflexions sur l’adaptation du temps d’éclairage pour les manifestations.
  • Diagnostic énergétique des bâtiments réalisé avec remplacement de l’éclairage à prévoir.
  • Diagnostic éclairage public réalisé par la SOREGIES

Image associée à l'article

L'assainissement

L’assainissement collectif est la collecte des eaux usées jusqu’à leur traitement en station d’épuration. La collectivité récupère les eaux ménagères (cuisine, salle de bains, machines à laver,lave-vaisselle, WC...), pour ensuite les épurer afin de pouvoir les rendre au milieu naturel, la rivière.

L’assainissement individuel concerne toutes les habitations qui ne sont pas reliées au réseau d’assainissement collectif. Des règles sont à respecter pour traiter les eaux ménagères (cuisine, salle de bains, machines à laver, toilettes...).

L'assainissement de Montamisé est géré par les services de Grand Poitiers.

Image associée à l'article

L'éco-mobilité

Co-voiturage

Vous réalisez le même trajet régulièrement ? Conducteur ou passager, passez-donc au covoiturage. Bon pour la planète, bon pour le pouvoir d'achat, le covoiturage permet aussi de partager les trajets dans la convivialité.

Montamisé se joint à la Région Poitou-Charentes, les Départements de la Vienne et des Deux-Sèvres, les Communautés d'Agglomération Grand Poitiers, de Niort, de Châtellerault, de La Rochelle, de Rochefort et de la Plaine d'Aunis se sont associés pour vous proposer un service gratuit de covoiturage : covoiturage.poitou-charentes.fr

Montapatte

En France, un déplacement sur deux en voiture fait moins de trois kilomètres. Sept enfants sur dix sont déposés à l'école en voiture. Les transports représentent le premier facteur d'émission de gaz à effet de sere... Montamisé n’échappe pas à cette tendance nationale. Chaque matin les abords des écoles subissent une forte concentration de véhicules.

C’est pourquoi, sous l’impulsion de la commune et de l’association des Parents d’Elèves, et avec le soutien du service mobilité de la CAP, un groupe d’une dizaine de parents s’est mobilisé pour mettre en place à Montamisé un accompagnement scolaire à pied.

Soutenue par l’ADEME, de multiples initiatives de ce type se sont mises en place en France. Près de 60 sont recensées dans la Vienne. Souvent appelé Pédibus ou Carapatte, ce sera ici "Montapatte", afin marquer notre couleur locale.

Pour en savoir plus : blog de l'APE de Montamisé

Chemins de randonnée

Désireuse de favoriser les déplacements "doux"à pied, en vélo ou à cheval, Montamisé a débuté un projet de réhabilitation et de valorisation des chemins de randonnée de la Commun, en collaboration avec les usagers.
Différents circuits ont été identifiés et feront prochainement l'objet d'une cartographie.

Image associée à l'article

L'air

Dans la région, la surveillance des polluants atmosphériques et l’information relative à la qualité de l’air sont confiées à l’association agréée
ATMO Poitou-Charentes gère un réseau de mesure de la qualité de l’air agréé par le Ministère de l’écologie, du développement et de l'aménagement durables et participe au programme national de surveillance de la qualité de l’air.