Accès directs


Les pupilles de la Nation de Montamisé

Image associée à l'article

Le livre d'or des pupilles de la Vienne - Commune de Montamisé (Première guerre mondiale)

            

Introduction

Publié le 1er décembre 1922, sous les auspices du Ministère de l'Instruction publique et de l'Office Nationale des Pupilles de la Nation, ce livre recense par cantons et communes, les pupilles résidant à cette date dans leur commune.

Ainsi pour Montamisé, nous ne trouvons pas tous les enfants ayant été déclarés pupilles, mais seulement ceux résidant dans la commune au 1er décembre 1922.

L'office départemental de la Vienne est présidé par le Préfet M. Buloz. Pour le canton de St Georges, son président est M. Raveau, conseiller d'arrondissement à Jaunay-Clan et les membres représentant Montamisé sont : Alexandre Messy (Maire) et le comte Louis de Murard.

Le cadre juridique

« Les Pupilles de la Nation sont des mineurs, orphelins de guerre ou qui leur sont assimilés. Il s'agit plus précisément d'enfants dont le père, la mère ou le soutien de famille est décédé au cours de la guerre, ou encore d'une victime civile de l'ennemi, c'est-à-dire un soutien de famille qui n'était pas mobilisé mais ayant cependant été tué par l'ennemi . Ce sont également des enfants nés ou conçus avant la fin du conflit, dont le père, la mère ou le soutien de famille est dans l'incapacité de travailler et par conséquent de gagner sa vie à cause de blessures ou de maladies contractées au cours de la guerre. Les bénéficiaires de cette loi sont, par conséquent, les orphelins de guerre, les enfants des réformé n°1 et 2 et les enfants des victimes civiles du conflit.
Une question délicate à résoudre est celle des enfants des disparus, la loi du 27 juillet 1917 demeurant muette à ce sujet. Il fallut attendre la loi du 25 juin 1919, relative aux marins et aux civils disparus pendant les hostilités, pour permettre la régularisation de leur état civil sous condition d'une durée minimum de disparition fixée à deux ans à compter de la fin du conflit ».

Pour obtenir le statut de pupille, un jugement du tribunal civil de Poitiers était nécessaire, ainsi nous trouvons sur les actes de naissance des enfants concernés la mention « adopté par la Nation » par jugement du tribunal, etc.

Les pupilles de la Nation de Montamisé

Le livre d'or donne les noms, prénoms et date de naissance, sans préciser le lieu de naissance et la filiation. Il a donc fallu faire des recherches d'Etat-Civil pour compléter et vérifier ces renseignements dans la mesure du possible :

  • BERNARD Odette née le 8-10-1910 à Montamisé (fille de Louis Alphonse Bernard et Lochon Elisabeth Eugénie)
  • BOZIER André né le 13-3-1914 à Montamisé (fils de Désiré Bozier et Soreau Marie)
  • BROSSARD Marcel né le 26-8-1905 à Montamisé (fils de Alfred Brossard et Adélaide Delphine Pineau)
  • BROSSARD Robert né le 31-12-1907 à Montamisé (idem)
  • BROSSARD Guy né le 17-8-1912 à Montamisé (idem)
  • COURBIER Elie né le 14-3-1907 à Montamisé (fils de Gatien Courbier et Neveu Aurélie)
  • COURBIER Roland né le 13-10-1914 à Montamisé (idem)
  • DELAVAULT Roger né le 12-7-1908 à Montamisé (fils de Henri Jean Delavault et Pivardière Joséphine Mathide)
  • DENIS Réjane née le 27-12-1910 à Montamisé (fille de Clément Emmanuel Denis et Guignard Marie Albertine)
  • DENIS Roland né le 4-11-1911 à Montamisé (fils de Joseph Jean Désiré Denis et Péronnet Marie Jeanne)
  • DUPUY Hélène Marie Isabelle née le 18-4-1908 à Poitiers (Fille de Armand Dupuy et Guibert Marie Louise Marguerite)
  • FICHET Lucienne née le 12-10-1910 à Montamisé (fille de Julien Joseph Fichet et Duport Augustine Gabrielle)
  • JOLLIET Georgette née le 27-3-1912 à Paris (16°Arrondissement)  (fille de Georges Jolliet et Dubois Radegonde Julia)
  • LEGRAND Léone née le 21-4-1906 à Voulon (fille de Legrand Maximin et Gireau Fernande Victorine Thérèse)
  • LEGRAND Renée née le 17-4-1909 à Voulon (idem)
  • De MURARD de St Romain Marie née le 10-4-1906 (fille de Pons Antoine Marie Pierre de Murard et Marguerite de Bourbon) Pierre de Murard était Lieutenant au 8° régiment de chasseurs à cheval, tué par un éclat d'obus le 19-10-1914 au Four de Paris (Argonne), frère de Louis de Murard.
  • De MURARD de St Romain Pons né le 6-10-1904 (idem)
  • De MURARD de St Romain Louise née le 31-8-1907 (idem)
  • PIGEOT Emile né le 20-3-1905 à Montamisé (fils de Alfred Louis Pigeot et Delhomme Eugénie)
  • PIGEOT Yves né le 8-3-1910 à Montamisé (idem)
  • PIGEOT Martial né le 30-10-1912 à Montamisé (idem)
  • PIGEOT René né le 13-8-1918 à Montamisé (idem)
  • PIGNON Olive née le 28-2-1906 à Soudan (79) (fille de Hubert Emile Pignon et Armantine Bordage)
  • PIGNON Marie née le 1-2-1908 à Soudan (79) idem
  • PIGNON Andrée née le 1-8-1910 à Soudan (79) idem
  • PIGNON Antoinette née le 19-12-1913 à Soudan (79) idem
  • PIGNON Louisette née le 1-1-1919 à Soudan (79) idem
  • THOMAS André né le 12-9-1914 à Plouguenast (22) (fils de Pierre Marie Thomas et Yvonne Mahé)
              

Un livre de référence sur ce sujet : Les enfants du deuil - Orphelins et pupilles de la Nation de la Première Guerre mondiale (1914-1941) d'Olivier Faron (Paris, Editions La Découverte, 2001, 336 pages.).

« La terrible hécatombe de 1914-1918 a laissé derrière elle beaucoup de victimes oubliées. Parmi elles, pour la seule France, 1 100 000 pupilles de la nation, soit près de 2 % de la population à la fin de l'année 1929 ».

          

Mes remerciements à David Pelletier pour sa collaboration dans les recherches d'Etat-Civil.

Montamisé, le 28 mars 2011

Article de Jean-François Liandier