Accès directs


Portrait de Pierre TOURNAT

Image associée à l'article

Déporté-Résistant, Chevalier de la Légion d’Honneur

     

Préambule

Cet article est un hommage à la mémoire de Pierre Tournat ainsi qu’à tous les Résistants. Il fut déporté au camp de Buchenwald et connut les horreurs des camps de la mort. Il sera fait Chevalier de la Légion d’Honneur.

  

Sa situation familiale

Pierre, Joseph Tournat est né le 18 février 1884 à Mont sur Marchienne, province de Hainaut, Belgique (Après la fusion de 1977, Mont sur Marchienne est devenue une section de la ville de Charleroi en région Wallonne).

Il est le fils de Tournat Claude, Jules et Denneye Pharaide, Marie, Josèphe. Il se marie le 30 octobre 1909 à Dampremy, Belgique (Depuis 1977, est devenue section de la ville de Charleroi) avec Baudenne Marie, Léonore (1890-1984).

Le couple aura sept enfants, sa nombreuse descendance est bien connue des montamiséens…

Dans l’entre deux guerres, Pierre Tournat sera propriétaire à Montamisé de l’hôtel de France qui faisait aussi fonction de café restaurant (Cet hôtel se trouvait dans la ruelle en face du chevet de l’église, actuelle n°12 place de l’église). Pierre Tournat était musicien, accordéoniste, l’orchestre de « Petit Pierrot » donnait des bals dans cet hôtel, son fils André l’accompagnait…

Pierre Tournat aura la douleur de perdre son fils André, soldat de 1°classe au 225°RA, Mort pour la France, le 1 juin 1940 à Leffrinckoucke (59).

Pierre Tournat décèdera le 23 juillet 1963 à Montamisé, il est inhumé au cimetière de notre commune.

  

Son action dans la Résistance

D’abord, Pierre Tournat fit la première guerre mondiale au 138°RI, déjà les horreurs de la guerre vont le marquer dans sa chair, il obtiendra une pension d’invalidité de 40%.

Durant la seconde guerre mondiale, il va s’engager dans la Résistance sous le pseudonyme « Pierrot ». La Médaille Militaire lui sera remis par décret du 29-8-1953, la concession cite son action : « N’a pas hésité dès 1942, à héberger des responsables FTPF. Recrute des réfractaires et les enrôle dans les groupes de combats, participe à plusieurs sabotages, notamment de la ligne électrique à Bonnillet et au déraillement de Ligugé en 1943. Constitue des dépôts d’armes en vue de leur utilisation rapide par les groupes qu’il contribuait à former. Malgré son âge, a parcouru de jours et de nuits la région de Montamisé, Bonnes, Poitiers, Lavoux, afin de rétablir les contacts nécessaires entre les groupes de combats. Fut arrêté le 4 août 1943, malgré les tortures endurées n’a jamais parlé, fut déporté à Buchenwald ».

Son certificat d’appartenance aux FFI indique son grade d’assimilation comme Sergent, a servi dans les FFI, mouvement FTPF, groupe Arthur du 1-1-1943 au 4-8-1943. Le 4 août 1943, Pierre Tournat a été arrêté par la SAP (section des affaires politiques) et la gestapo. Il a été interné à Poitiers et Compiègne jusqu’en décembre 1943. Puis déporté au camp de Buchenwald (matricule 40302) jusqu’au 31 mai 1945, rapatrié le 1 juin 1945, il sera de retour à Montamisé le 18 juin 1945 avec de lourdes séquelles, il obtiendra une pension d’invalidité de 100%.

Par décret du 21 janvier 1957, pour prendre rang au 12 octobre 1955, Pierre Tournat sera nommé, Chevalier de la Légion d’Honneur.

La Légion d’Honneur lui sera remise le 21 juillet 1957 à Poitiers, Place d'Armes, par le Lieutenant-Colonel Albert Bourgeois (1900-1961), celui-ci fut commandant des FFI de la 12°Région, déporté à Buchenwald, Commandeur de la Légion d’Honneur.

N’oublions pas ce que disait le Général De Gaulle : « Car la flamme de la Résistance ne doit pas s’éteindre et ne s’éteindra pas ».

Nous devons nous souvenir du passé, pour construire notre avenir, dans une Europe au service de la Paix, de la Justice et de la Liberté.

  

Sources :

  • Archives nationales, base de données Léonore, cote 19800035/398/53373
  • SHD Vincennes : GR 16 P 575257
  • SHD Caen: SHD/AC 21 P 683535
  • Ministère des armées, DPMA, site Mémoire des Hommes / base des résistants
  • Fondation pour la Mémoire de la Déportation, le livre mémorial
  • AD 86 registres d’état-civil en ligne
  • Mairie de Montamisé, acte de décès de Pierre Tournat
  • NR du 23-1-1984

 

 

Montamisé le 16 juillet 2018

Article de Jean-François LIANDIER